Accueil

De Désirs de Gauche
Aller à : navigation, rechercher
DÉSIRS DE GAUCHE : TOUS CITOYENS !

Venez apporter votre pierre à l'édifice de ce que devrait être la Gauche en France


- Ce wiki n'est affilié à aucun parti politique et s'adresse à tous les citoyens de Gauche.
Objectif actuel : écrire collaborativement un programme citoyen d'union du peuple de Gauche pour les élections à venir.


À qui appartient ce wiki ? - Comment vous servir de ce wiki


Email , Twitter , Facebook , Groupe Facebook


Programmes candidats - Primaires citoyennes - Nuit Debout


Programme

Mouvement International pour une Ecologie Libidinale (M.I.E.L.)
Financement des partis politiques
Appel des solidarités, le livre
Pour sortir du capitalisme guerrier
Droits des femmes
Ruraliser la France
Créer un revenu d'existence inconditionnel cumulable avec les salaires, revenus, allocations, aides existantes et remboursé pour ceux qui gagnent beaucoup.
Un nouveau code du travail
La dette de la France
Généraliser l'énergie solaire
Promouvoir le recyclage au maximum
Promouvoir les cultures bios
Promouvoir les logiciels libres
Lutter contre l'obsolescence programmée
Lutter contre le libéralisme sauvage
Faire baisser les prix de l'immobilier
HLM
Université
Réduire le temps de travail
Congés et laïcité
Justice
Rendre l'instruction plus active : reconnecter le corps avec la nature, reconnecter l'élève avec la société
Mettre la publicité sur des chaînes de télé et radio à part.
Travailler sur la transparence financière.
Homogénéiser la taxe d'habitation sur tout le territoire, pour la rendre égalitaire donc plus juste
Répartir équitablement sur tout le territoire : les établissements culturels et offres culturelles, les commerces et industries, les ėcoles et offres de formations,...éventuellement sur le critère de la densité de population de chaque ville et/ou département.
Rendre obligatoire pour les députés la présence à l' Assemblée nationale, pour toutes les séances avec vote. A défaut, les députés devront rendre leur mandat.
"Soit dit en passant, dans une démocratie équilibrée, la loi devrait interdire que l’actionnaire d’un grand groupe dont la publicité est le cœur de métier soit aussi le propriétaire de médias importants – le conflit d’intérêts est trop grave." (Laurent Mauduit, Mediapart)
Il serait temps, décidément, que le législateur réfléchisse à imposer une rotation des experts-comptables mobilisés sur les campagnes électorales, dans une logique de prévention des risques. Quel autre moyen d'éviter que des loyautés ne se corrompent en servitudes ? (Mathilde Mathieu, Mediapart)
Pourquoi faut-il légaliser toutes les drogues? Cannabis, pourquoi il faut légaliser

Généraliser la laïcité : - supprimer tous les jours fériés et les remplacer par 2 semaines supplémentaires de congés payés légaux pour tous les salariés et fonctionnaires qui pourront les poser à leur gré ; les maires garderont la possibilité d'instituer des jours de "fête locale" et de les offrir à tous les élèves et enseignants relevant de leur juridiction ; - supprimer le Concordat ; - les bâtiments religieux appartenant à l'Etat, les diverses églises devront verser un loyer pour leur utilisation.

Écologie : Il y a 3 solutions au réchauffement climatique : éradiquer la pauvreté grâce à l'égalité, arrêter de produire des gaz à effet de serre, accroître le nombre d'arbres sur terre.

Je ne vois pas de démocratie écologiste possible sans revenu inconditionnel. Le droit de vivre ne doit pas être sujet au chantage. Ce que je veux c'est un revenu inconditionnel de 2000 euros et la possibilité de le cumuler avec d'autres revenus jusqu'à hauteur de 4000 ou 5000 euros.

Si j'étais président de la République, je créerais un ministère des logiciels libres. Si j'étais président je me servirais des pétitions pour proposer des lois. Si j'étais président j'inclurais l'exigence écologique dans la constitution. Si j'étais président, je demanderais à l'ONU la création d'un revenu universel mondial. Si j'étais président je réduirais le temps d'emploi salarié. Si j'étais président j'instaurerais le revenu inconditionnel aussi pour les enfants. Si j'étais président je ferais ce qui est possible pour réduire la densité de la population des villes. Si j'étais président j'inclurais dans la constitution la préservation des arbres et espaces verts. Si j'étais président je desservirais toutes les habitations en fibre optique. SI j'étais président, j'écouterais l'association Robin des toits. Si j'étais président je ferais tout ce qui est possible pour que tout le monde puisse s'équiper en énergie solaire. Si j'étais président je distribuerais des chèques rénovation habitation. Si j'étais président je contraindrais les gens à louer leurs résidences secondaires. Si j'étais président j'autoriserais les habitats nomades. Si j'étais président j'autoriserais l'apprivoisement des animaux sauvages. Si j'étais président je remplacerais autant que possible la concurrence par la complémentarité, et la diversité par la qualité. Si j'étais président je m'efforcerais de faire que l'école, l'éducation nationale, respecte le sommeil des élèves. Si j'étais président, je mettrais des psychiatres et des psychanalystes dans l'enceinte des établissements scolaires. Si j'étais président, je permettrais aux habitants en HLM de travailler chez eux entre 11h et 19h.

Réflexions

L'indépendance c'est la liberté et la démocratie, la centralisation, c'est la disparition de la créativité et des différences, le respect de la nature passe par la maîtrise de soi. L'argent n'est qu'un moyen de répartir les ressources naturelles.

On est habitués à vivre dans de la merde, à fournir tout le temps de l'argent. Commerce, tout n'est que commerce, l'autonomie n'existe plus dans ce pays.

Pourquoi n'aurions-nous pas deux monnaies ? Une européenne, l'euro, l'autre française, dédiée au territoire français, le franc ?

Le bon coin est peut-être plus efficace que Pôle Emploi. Ne faudrait-il pas libérer l'emploi des contraintes administratives ? Les ordinateurs, une fois domestiqués, libèrent les gens de l'administration lourde et contraignante. Le revenu de base permettrait aux gens de choisir leur emploi par liberté et non par contrainte.

L'emploi par liberté plutôt que par contrainte est celui qui a le plus fort potentiel de croissance.

Lutter contre le tabagisme de façon punitive est une absurdité. Cette société est beaucoup trop punitive. Si vous voulez lutter contre l'addiction au tabac, vendez-le au détail.

La lutte contre le génocide est un fondamental de l'écologie et de l'humanisme.

Sport, dopage et pollution, merci la méritocratie.

L'écologie nécessite une révolution du modèle de croissance et de civilisation.

Les banques devraient prendre leurs décisions par référendum.

La science contrôlée par l'écologie mène au plaisir.

Je voudrais que le président de la République gagne ce que gagne le plus pauvre des français, au nom de l'égalité, de la liberté et de la fraternité.

L'informatique partout, la publicité partout, la course à la performance partout, la pollution partout, les cancérigènes très répandus, les politiciens font miroiter le bonheur technologique, en réalité le bonheur technologique est en phase de destruction de l'être humain. Il faudra recréer une technologie équitable. Et arrêter de croire que la technologie peut se passer de la justice sociale et de l'égalité. Moi je ne veux plus qu'on force les performances. L'être humain est capable d'être performant sans être forcé.

Éducation

https://www.ecologielibidinale.org/fr/miel-plan-fr.htm
Appel pour un plan B écologique et social pour l'éducation

Les invariants pédagogiques de Célestin Freinet :

Source : http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/2952

  • Invariant n° 1 : L'enfant est de la même nature que nous.
  • Invariant n° 2 : Etre plus grand ne signifie pas forcément être au-dessus des autres.
  • Invariant n° 3 : Le comportement scolaire d'un enfant est fonction de son état physiologique, organique et constitutionnel.
  • Invariant n° 4 : Nul - l'enfant pas plus que l'adulte - n'aime être commandé d'autorité.
  • Invariant n° 5 : Nul n'aime s'aligner, parce que s'aligner, c'est obéir passivement à un ordre extérieur.
  • Invariant n° 6 : Nul n'aime se voir contraint à faire un certain travail, même si ce travail ne lui déplaît pas particulièrement. C'est la contrainte qui est paralysante.
  • Invariant n° 7 : Chacun aime choisir son travail, même si ce choix n'est pas avantageux.
  • Invariant n° 8 : Nul n'aime tourner à vide, agir en robot, c'est-à-dire faire des actes, se plier à des pensées qui sont inscrites dans des mécaniques auxquelles il ne participe pas.
  • Invariant n° 9 : Il nous faut motiver le travail.
  • Invariant n° 10 : Plus de scolastique.
    • Invariant 10 bis : Tout individu veut réussir. L'échec est inhibiteur, destructeur de l'allant et de l'enthousiasme.
    • Invariant 10 ter : Ce n'est pas le jeu qui est naturel à l'enfant, mais le travail.
  • Invariant n° 11 : La voie normale de l'acquisition n'est nullement l'observation, l'explication et la démonstration, processus essentiel de l'Ecole, mais le Tâtonnement expérimental, démarche naturelle et universelle.
  • Invariant n°12 : La mémoire, dont l'Ecole fait tant de cas, n'est valable et précieuse que lorsqu'elle est vraiment au service de la vie
  • Invariant n° 13 : Les acquisitions ne se font pas comme l'on croit parfois, par l'étude des règles et des lois, mais par l'expérience. Etudier d'abord ces règles et ces lois, en français, en art, en mathématiques, en sciences, c'est placer la charrue devant les boeufs.
  • Invariant n° 14 : L'intelligence n'est pas, comme l'enseigne la scolastique, une faculté spécifique fonctionnant comme en circuit fermé, indépendamment des autres éléments vitaux de l'individu
  • Invariant n° 15 : L'Ecole ne cultive qu'une forme abstraite d'intelligence, qui agit, hors de la réalité vivante, par le truchement de mots et d'idées fixées par la mémoire.
  • Invariant n° 16 : L'enfant n'aime pas écouter une leçon ex cathedra
  • Invariant n° 17 : L'enfant ne se fatigue pas à faire un travail qui est dans la ligne de sa vie, qui lui est pour ainsi dire fonctionnel.
  • Invariant n° 18 : Personne, ni enfant ni adulte, n'aime le contrôle et la sanction qui sont toujours considérés comme une atteinte à sa dignité, surtout lorsqu'ils s'exercent en public.
  • Invariant n° 19 : Les notes et les classements sont toujours une erreur
  • Invariant n° 20 : Parlez le moins possible
  • Invariant n° 21 : L'enfant n'aime pas le travail de troupeau auquel l'individu doit se plier comme un robot. Il aime le travail individuel ou le travail d'équipe au sein d'une communauté coopérative
  • Invariant n° 22 : L'ordre et la discipline sont nécessaires en classe.
  • Invariant n° 23 : Les punitions sont toujours une erreur. Elles sont humiliantes pour tous et n'aboutissent jamais au but recherché. Elles sont tout au plus un pis-aller.
  • Invariant n° 24 : La vie nouvelle de l'Ecole suppose la coopération scolaire, c'est-à-dire la gestion par les usagers, l'éducateur compris, de la vie et du travail scolaire.
  • Invariant n° 25 : La surcharge des classes est toujours une erreur pédagogique.
  • Invariant n° 26 : La conception actuelle des grands ensembles scolaires aboutit à l'anonymat des maîtres et des élèves; elle est, de ce fait, toujours une erreur et une entrave.
  • Invariant n° 27 : On prépare la démocratie de demain par la démocratie à l'Ecole. Un régime autoritaire à l'Ecole ne saurait être formateur de citoyens démocrates.
  • Invariant n° 28 : On ne peut éduquer que dans la dignité. Respecter les enfants, ceux-ci devant respecter leurs maîtres est une des premières conditions de la rénovation de l'Ecole
  • Invariant n° 29 : L'opposition de la réaction pédagogique, élément de la réaction sociale et politique est aussi un invariant avec lequel nous aurons, hélas! à compter sans que nous puissions nous-mêmes l'éviter ou le corriger.
  • Invariant n° 30 : Il y a un invariant aussi qui justifie tous nos tâtonnements et authentifie notre action: c'est l'optimiste espoir en la vie.

La semaine de trente heures pour nos enfants !

Développement informatique

Les 19 leçons de développement informatique d'Eric Steven Raymond (in La cathédrale et le bazar - The Cathedral and the Bazaar) :

Source : http://www.linux-france.org/article/these/cathedrale-bazar/cathedrale-bazar_monoblock.html

1. Tout bon logiciel commence par gratter un développeur là où ça le démange.

2. Les bons programmeurs savent quoi écrire. Les grands programmeurs savent quoi réécrire (et réutiliser).

3. "Prévoyez d'en jeter un, car de toute manière, vous le ferez." (Fred Brooks, "The Mythical Man-Month", chapitre 11)

4. Si vous avez la bonne attitude, les problèmes intéressants viendront à vous.

5. Quand un programme ne vous intéresse plus, votre dernier devoir à son égard est de le confier à un successeur compétent.

6. Traiter vos utilisateurs en tant que co-développeurs est le chemin le moins semé d'embûches vers une amélioration rapide du code et un débogage efficace.

7. Distribuez tôt. Mettez à jour souvent. Et soyez à l'écoute de vos clients.

8. Étant donné un ensemble de bêta-testeurs et de co-développeurs suffisamment grand, chaque problème sera rapidement isolé, et sa solution semblera évidente à quelqu'un.

9. Il vaut mieux avoir des structures de données intelligentes et un code stupide que le contraire.

10. Si vous traitez vos bêta-testeurs comme ce que vous avez de plus cher au monde, ils réagiront en devenant effectivement ce que vous avez de plus cher au monde.

11. Il est presque aussi important de savoir reconnaître les bonnes idées de vos utilisateurs que d'avoir de bonnes idées vous-même. C'est même préférable, parfois.

12. Bien souvent, les solutions les plus innovantes, les plus frappantes, apparaissent lorsque vous réalisez que votre approche du problème était mauvaise.

13. "La perfection est atteinte non quand il ne reste rien à ajouter, mais quand il ne reste rien à enlever."

14. Tout outil doit être utile par rapport aux utilisations qu'il a été prévu d'en faire. Mais on reconnaît un outil vraiment excellent au fait qu'il se prête à des usages totalement insoupçonnés.

15. Quand vous écrivez un logiciel jouant le rôle d'une passerelle quelconque, prenez soin de perturber le moins possible le flot de données -- et ne perdez *jamais* d'éléments d'information, à moins que la machine destinataire vous y oblige !

16. Quand votre langage est loin d'être Turing équivalent (NdT c'est le cas par exemple des langages de programmation), un peu de "sucre syntaxique" ne peut qu'aider.

17. Un système de sécurité n'est pas plus sûr que le secret (la clé) qui le garde. Gare aux pseudo secrets !

18. Pour résoudre un problème intéressant, commencez par trouver un problème qui vous intéresse.

19. Pour peu que le coordinateur du développement dispose d'un moyen de communication au moins aussi bon que l'Internet, et pour peu qu'il sache comment mener ses troupes sans coercition, il est inévitable qu'il y ait plus de choses dans plusieurs têtes que dans une seule.


Les directives de communication aimable du projet GNU

https://www.gnu.org/philosophy/kind-communication.fr.html
https://www.developpez.com/actu/230329/Richard-Stallman-adopte-une-alternative-aux-codes-de-conduite-pour-le-projet-GNU-les-GNU-Kind-Communications-Guidelines/

Entre autres points, on peut lire parmi les directives de Richard Stallman aux mainteneurs et contributeurs du projet GNU que :

vous devez supposer que les autres participants postent leurs messages de bonne foi, même si vous n'êtes pas d'accord avec ce qu'ils disent ;

vous devez penser à la manière de traiter les autres participants avec respect, en particulier lorsque vous n'êtes pas d'accord avec eux ;

vous ne devez pas prendre un ton dur envers les autres participants, et surtout ne pas les attaquer personnellement. Vous devez faire de votre mieux pour montrer que vous critiquez une déclaration, pas une personne ;

vous devez répondre à ce que les gens disent réellement, pas aux exagérations de leurs points de vue ;

vous devez reconnaître que la critique de vos déclarations n’est pas une attaque personnelle contre vous. Mais si vous sentez que quelqu'un vous a attaqué ou a porté atteinte à votre dignité personnelle, Stallman recommande de ne pas riposter avec une autre attaque personnelle. « Cela tend à créer un cercle vicieux d’agressivité verbale croissante. Une réponse privée, énonçant poliment vos sentiments et demandant la paix, peut calmer les choses. Écrivez-la, mettez-la de côté pendant des heures ou un jour, relisez-la pour supprimer toute expression de colère, et ne l'envoyez seulement qu'après cela ». C'est ce que recommande Stallman ;

vous devez être particulièrement gentil avec les autres contributeurs lorsque vous leur dites qu'ils ont commis une erreur. Le président de la FSF rappelle en effet que programmer signifie faire beaucoup d'erreurs, et c'est ce que nous faisons tous. C'est pourquoi, dit-il, les tests de régression sont utiles. « Les programmeurs consciencieux font des erreurs, puis les corrigent. Il est utile de montrer aux contributeurs que le fait d’être imparfait est normal. Nous ne leur en tenons donc pas compte et nous apprécions leurs contributions imparfaites, même si nous espérons qu’ils y remédient en y apportant des solutions » ;

vous devez être aimables lorsque vous signalez aux autres contributeurs qu'ils doivent cesser d'utiliser certains logiciels non libres. « Pour leur propre bien, ils devraient eux-mêmes décider d'abandonner les logiciels non libres, mais nous nous félicitons de leurs contributions à nos paquets même s'ils ne le font pas. Donc, ces rappels doivent être gentils et peu fréquents - ne les harcelez pas », dit Stallman ;

en revanche, suggérer que d’autres utilisent des logiciels non libres s’oppose aux principes de base de GNU, ce n’est donc pas autorisé dans les discussions du projet GNU ;

vous ne devez pas soulever de problèmes politiques sans rapport avec les discussions du projet GNU, car ils sont hors sujet. Les seules positions politiques approuvées par le projet GNU sont (1) que les utilisateurs doivent pouvoir contrôler leur propre pile informatique (par exemple, en utilisant des logiciels libres) et (2) soutenir les droits de l'homme fondamentaux en informatique. En tant que contributeur, poursuit Stallman, il ne vous est pas demandé d’être d’accord sur ces deux points, mais vous devez accepter le fait que les décisions de la communauté seront fondées sur ces points.

Constitution (Droits des êtres vivants)

Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère

Droits des êtres humains

Article premier : Tous les êtres humains sont égaux en droit de vivre.

Article second : Il n'y a pas de raison valable pour que le nécessaire soit refusé aux uns tandis que le superflu est donné aux autres.

Article troisième : L'intégration des citoyens implique un partage équitable des richesses et des progrès.

Article quatrième : Nier l'importance de la sexualité ne peut que créer des déséquilibres.

Article cinquième : Il n'y a pas de sexualité libre sans liberté d'expression.

Article sixième : Le travail ne peut être efficace que librement consenti.

Article 7 : La non-destruction de l'environnement ne peut être que favorable au partage des richesses.

Article 8 : Les enfants sont des citoyens à part entière.

Article 9 : L'instruction scolaire ne doit pas nier la capacité de choix et d'auto-apprentissage des enfants.

Article 10 : Le temps libre est toujours un temps d'apprentissage et de créativité, laisser du temps libre aux gens, c'est permettre à la société d'évoluer.

Article 11 : Priver les gens de la nature, c'est les déconnecter de leurs besoins réels.

Article 12 : C'est la démocratie locale qui permet la démocratie nationale.

Article 13 : Le droit à l'information et à la culture est un droit fondamental.

Article 14 : L'homme ne doit pas s'opposer à la nature, il en fait partie.

Article 15 : L'homme est un prédateur, sa prédation doit être civilisée, respectueuse de l'écosystème.

Article 16 : Les animaux ne sont pas des êtres sans âme, sans sentiments.

Article 17 : C'est l'inégalité qui engendre la corruption.

Article 18 : Réduire les inégalités mondiales est donc l'objectif d'une société juste et donc stable.

Article 19 : L'autonomie et la complémentarité sont deux faces d'un même objet qui est la vie.

Article 20 : Le droit de vivre ne peut se réaliser qu'avec le revenu d'existence. [1]

Article 21 : La monnaie est un moyen de partage efficace pour peu qu'il soit lui aussi partagé efficacement c'est-à-dire équitablement.

Article 22 : Le revenu d'existence doit permettre à chacun de vivre intégré à la société s'il le souhaite, c'est-à-dire avoir accès à la culture, aux moyens de déplacements individuels et collectifs, à une alimentation saine donc non-toxique, aux progrès technologiques les plus courants, aux droits essentiels que sont l'eau, l'électricité, le chauffage, l'internet, la télévision, le mobilier et l'électroménager.

Article 23 : Les lieux de privation de liberté doivent être des lieux citoyens et non des lieux d'exclusion de la citoyenneté. Les droits essentiels du privé de liberté doivent être respectés. Alimentation saine, exercice physique, accès à l'hygiène personnelle (eau chaude et froide), accès à la culture et à l'expression personnelle, superficie raisonnable du local d'habitation (30 m2), intimité.

Article 24 : L'apprentissage de l'autonomie culinaire et de la diététique devra être enseigné à l'école aussi tôt que possible.

Article 25 : Le travail ne peut libérer l'être humain que s'il fait partie de la liberté.

Article 26 : À partir du moment où l'être humain sait lire, écrire et compter, c'est-à-dire, au niveau CM2, il doit être considéré comme apte à faire des choix concernant ses futurs enseignements.

Article 27 : Il est équitable que l'élève puisse choisir la moitié de ses enseignements, le tout n'excédant pas 6 heures de cours par jour.

Article 28 : Ce qui différencie le travail du jeu est l'état corporel de l'être humain.

Article 29 : Il faut travailler par plaisir non point travailler par obligation.

Article 30 : L'égalité est un élément essentiel du travail et la survie en est la motivation.

Article 31 : Déconnecter le travail des réalités quotidiennes c'est faire perdre à l'homme son caractère humain.

Article 32 : La santé et donc la sécurité sociale prenant en charge toutes les affections et déficiences est un droit fondamental.

Notes de bas de page

  1. donc instaurer un revenu d'existence universel, sans conditions, à tout être humain de la naissance à la mort. Ce revenu d'existence doit permettre à toute personne qui le souhaite de vivre décemment, même sans autre source de revenu.